Accueil > Santé , Sport , Divers > "Faith" dans YamamaY ...

"Faith" dans YamamaY ...

Enfin ... après des mois de l'insistance contre mon collègue, j'ai réussi à le convaincre de me prendre avec lui de voir beaucoup de sa cousine qui joue au volley-ball A1!

L'équipe en question est YamamaY de Busto Arsizio.

Voyage tumultueux en train supprimé et «détournement» de notre côté d'un bus avec un chauffeur plutôt bizarre mais sympa et serviable (nous auront probablement fait la phrase) à nous faire tomber dans le voisinage de ce bâtiment, apparemment inaccessible (Palayamamay).

Le match était vraiment convaincant malgré les chances favorisées totalement donné Despar Pérouse, la moitié de la semaine avant les âges qui se remettent d'une victoire majeure dans les (champion d'Europe) internationales. Le résultat final était 3-2 à Pérouse, mais cet effort!

Point par point ... tout joué en quelques minutes un tie-break finale 16-14 pour les méchants (je tifavo juste titre YamamaY).

Certes, à la fin il était pas manquer!
Je m'explique: Il est possible de supprimer le dernier point, le décisif, le numéro 4? Oh non ... il allait gagner ... supprimé ... perdu! Nous avons eu la «foi» dans YamamaY, vraiment super "Faith"!

Ce n'est pas grave, c'était un bon match, une belle soirée et une bonne raison de donner le coup de grâce à ma voix et ma gorge qui étaient, malheureusement pour moi, déjà à la limite!

Le retour des séries éliminatoires, a vu une défaite plus clair maintenant ... hélas YamamaY est juste hors du jeu ... mais au moins j'étais là! Si vous ne croyez pas ...


Merci à moi pour avoir forcé / convaincu mon collègue, et merci les filles pour la belle soirée!

Soyez sociable, Partager!
  1. Pas encore de commentaires ...
  1. Pas encore de trackbacks ...
Cliquez sur les émoticônes suivantes pour les insérer dans les commentaires:
smileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileyssmileys

S'abonner aux commentaires